jeudi 06 Fév .20

Audit SEO : quelles sont les erreurs fréquentes et comment les corriger ?

Audit SEO

Lors de l’audit SEO d’un site web, il est fort probable que le site en question présente un certain nombre de problèmes techniques. « Il n’y a pas de sites Web parfaits sans possibilité d’amélioration » selon Elena Terenteva de SEMrush. Des centaines, voire des milliers de problèmes peuvent apparaître sur votre site Web. Selon une étude de SEMrush de 2017, plus de 80 % des sites Web examinés présentaient des liens cassés, et 65 % du contenu duppliqué… Pour que votre site Web se classe mieux dans les SERPs, obtienne un meilleur trafic et enregistre plus de conversions, il faut lever les barrières techniques qui nuisent à son positionnement. Le référencement technique, consiste à corriger les erreurs pour arriver à votre but. Dans cet article, nous allons vous présenter quelques éléments SEO techniques à vérifier pour une optimisation maximale de votre site.

Audit SEO : le contenu dupliqué

Google définit le contenu en double comme « des blocs substantiels de contenu dans ou entre les domaines qui correspondent complètement à d’autres contenus ou sont sensiblement similaires ». C’est LE problème de référencement le plus courant qui affecte les sites web. S’il y a du contenu en double sur votre site Web, vous perdrez votre capacité à choisir la page la plus pertinente pour répondre à une requête donnée. Les moteurs de recherche ne savent pas quelles pages vous souhaitez considérer comme des pages de destination dans les SERPs. Deuxièmement, les moteurs de recherche sont spécifiquement conçus pour faire du Web un meilleur endroit pour les utilisateurs. Le contenu unique est le plus apprécié par les moteurs de recherche mais aussi les utilisateurs.

Audit SEO : les codes d’état HTTPS

La sécurité du site avec HTTPS est plus importante que jamais. En octobre 2017, Google a déployé un message d’avertissement pour les sites « non sécurisés » chaque fois qu’un utilisateur accède à un site avec seulement « http ». Pour vérifier si votre site est en HTTPS, saisissez simplement votre nom de domaine dans Google Chrome. Si vous voyez le message « sécurisé », votre site est sécurisé. Cependant, si votre site n’est pas sécurisé, lorsque vous tapez votre nom de domaine, il affichera un fond gris – ou pire encore, un message en rouge avec un avertissement « site non sécurisé ». Cela pourrait amener les utilisateurs à quitter immédiatement votre site.

Comment corriger

  • Pour convertir votre site en HTTPS, vous avez besoin d’un certificat SSL d’une autorité de certification. Certains hébergements en proposent également.
  • Une fois que vous aurez acheté et installé votre certificat, votre site sera sécurisé.

Audit SEO : le site n’est pas indexé correctement

Lorsque vous recherchez le nom de votre entreprise dans Google, votre site Web apparaît-il dans les résultats de recherche ? Si la réponse est non, il peut y avoir un problème avec votre indexation. Si vos pages ne sont pas indexées, elles n’existent pas pour Google et elles ne seront certainement pas trouvées par les internautes.

Comment le vérifier

Tapez ce qui suit dans la barre de recherche de Google : « site : votrenom.com ». Vous verrez s’afficher le nombre de pages indéxées.

Comment réparer

  • Si votre site n’est pas du tout indexé, vous pouvez commencer par soumettre votre URL à Google, notamment via la Search Console.
  • S’il est indexé, mais qu’il y a beaucoup plus de résultats que prévu, recherchez plus en profondeur le ou les anciennes versions du site qui sont indexées en lieu et place des redirections appropriées que vous auriez dû mettre en place.
  • Votre site est indexé, mais vous trouvez moins de pages que prévu. Dans ce cas, effectuez un audit du contenu indexé et comparez-le avec les pages que vous souhaitez classer. Si vous ne savez pas pourquoi le contenu n’est pas classé, consultez les consignes aux webmasters de Google pour vous assurer que le contenu de votre site est conforme.
  • Les résultats sont différents de ceux que vous attendiez ? Vérifiez que vos pages importantes ne sont pas bloquées par votre fichier robots.txt. Vous devez également vérifier que vous n’avez pas implémenté par erreur une balise META NOINDEX.

Audit SEO : la cannibalisation des mots clés

La cannibalisation des mots clés peut créer de la confusion parmi les moteurs de recherche. Par exemple, si vous avez deux pages en concurrence avec les mêmes mots clés, Google devra décider quelle page est la meilleure.

« Par conséquent, chaque page a un CTR inférieur, une autorité réduite et des taux de conversion inférieurs à ceux d’une page consolidée » Aleh Barysevich du Search Engine Journal.

L’un des pièges les plus courants de la cannibalisation des mots clés est d’optimiser la page d’accueil et une sous-page avec les mêmes mots clés. C’est assez courant dans le référencement local. Utilisez le rapport de performance de Google Search Console pour identifier les pages en concurrence pour les mêmes mots clés. Les filtres permettent de visualiser quelles pages ont les mêmes mots-clés dans l’URL. Enfin, recherchez par mot-clé pour voir combien de pages sont classées pour ces mots-clés en question.

Audit SEO : longueur de la méta-description

Vérifiez d’abord toutes vos méta-descriptions pour identifier les erreurs et doublons. Vous pouvez également les optimiser en vous assurant en jouant sur leur longueur. Ce n’est pas un facteur de classement majeur, mais c’est une tactique SEO technique qui peut améliorer votre CTR dans les SERPs. Les modifications récentes apportées à la longueur de la méta-description ont augmenté le nombre de caractères 160 à 320 caractères. Cela vous donne beaucoup plus d’espace pour ajouter des mots clés, des spécifications de produit, l’emplacement (pour le référencement local) et d’autres éléments clés.

Audit SEO : utilisation insuffisante des données structurées

Google définit les données structurées comme :

« Un format normalisé pour fournir des informations sur une page et classer le contenu de la page… »

Les données structurées sont un moyen simple d’aider les robots de recherche Google à comprendre le contenu d’une page. Par exemple, si votre page contient une recette de cuisine, la liste d’ingrédients doit être présentée sous forme de données structuré. Cela permet à Google de mieux identifier le contenu de la page. Il peut ainsi déterminer la requête à laquelle elle répond de façon pertinente.

Comment les mettre en place

Lorsque vous déployez un nouveau contenu, identifiez les opportunités d’inclure des données structurées dans la page. Coordonnez le processus entre les créateurs de contenu et votre équipe SEO. Une meilleure utilisation des données structurées peut aider à améliorer le CTR. A terme, cela améliorera également votre position dans le SERP. Vous venez de mettre en œuvre les données structurées ? Examinez régulièrement votre rapport GSC pour vous assurer que Google ne signale aucun problème de balisage.

Faisons le point sur votre stratégie e-marketing, contactez-nous
CONTINUEZ SUR LE SUJETLes articles dans la même catégorie
Google BERT
mardi 24 Mar .2020

Le déploiement de BERT par Google a provoqué un tremblement de terre dans l’ensemble de l’industrie du référencement, car elle est considérée comme « la mise à jour la plus importante depuis cinq ans ». Alors, en quoi consiste exactement la mise à jour BERT et comment affectera-t-elle le paysage SEO ?

jeudi 19 Déc .2019

Les métiers du digital sont certainement ceux qui évoluent le plus rapidement. La plupart des métiers que nous connaissons aujourd’hui n’existaient pas il y a encore 10 ans. Quels seront les métiers métiers en vue du digital de demain ? Voyons dans cet article, les métiers qui seront les plus en vogue dans les années à venir.

jeudi 12 Déc .2019

Le guest blogging offre une excellente occasion de sécuriser un backlink depuis un autre site web. De plus, il permet d’établir une relation avec le blog hébergeant votre publication, sollicite son public pour une visibilité accrue et aide à établir votre autorité auprès de votre cible. Voici quelques astuces pour bien débuter.