vendredi 07 Sep .18

Comment optimiser la délivrabilité de vos emails ?

La délivrabilité d’un email est sa capacité à atteindre le destinataire, c’est à dire la boîte de réception. Si améliorer la délivrabilité de vos emails vous semble inutile, sachez qu’en France on compte près de 18 % d’emails marketing non délivrés. Sur sa route vers son destinataire, un email peut rencontrer plusieurs obstacles. Notamment le fournisseur d’accès à internet et le filtre anti-spam… Eh oui, ce n’est pas parce que vous ne vous considérez pas comme un spammeur, que tout le monde est de cet avis. En plus de cela, votre message pourrait être refusé ou supprimé automatiquement. Bref, la bonne réception de votre email n’est pas garantie.

Mais, pas de panique. Nous allons vous donner quelques conseils pour améliorer la délivrabilité de vos emails.

Un grand ménage s’impose dans votre base de données !

Il est possible que vous n’ayez jamais touché à votre base de donnée. Jamais trier, supprimer, aucun contact. Dans ce cas, il est plus que temps de s’y mettre !

Pour des questions de délivrabilité, vous vous devez de supprimer toutes les adresses mails périmées, les adresses mails erronées car celles-ci impactent votre délivrabilité. Tout mail non ouvert est pris en compte par les fournisseurs de messageries qui risquent de vous pénaliser.

Mais ce n’est pas tout… Puisque le RGPD est entré en vigueur le 25 Mai dernier, il va falloir supprimer toutes les données récoltés sans consentement.

Il est possible que cela réduise de beaucoup votre base de données. Mais ce n’est pas grave, dites-vous qu’ainsi vous ne gardez que les données les plus pertinentes. En effet, si vous avez obtenu une adresse mail avec le consentement du destinataire, cela signifie que votre client sera plus enclin à ouvrir vos mails. Vous n’aurez plus que les données de clients et prospects qualifiés, plus engagés.

Puisque l’on est jamais trop sûr : adoptez le double optin !

Savez-vous ce qui est le mieux en termes de RGPD ? Le double optin ! Il s’agit d’envoyer un mail de confirmation après inscription d’un internaute qui validera son inscription en cliquant sur un lien.

L’avantage de ce type d’inscription est, tout d’abord, qu’il permet de prouver le consentement du contact puisqu’il offre une trace du clic de vos internautes. En termes de RGPD, il s’agit donc d’un plus non négligeable qui permet d’être en totale conformité avec le RGPD.

D’ailleurs, cet email de confirmation peut avoir plusieurs fonctions. Il peut aussi pousser un autre contenu, comme un code de réduction par exemple. Cela permet de créer un premier contact avec vos nouveaux venus.

Ce n’est pas tout, avec le double optin, vous pouvez vérifier la validité de l’adresse mail fournie. Si l’adresse mail fournie contient une erreur, elle ne pourra être validée car son propriétaire ne pourra pas recevoir de mail de validation. Résultat ? Vous n’obtenez que des leads qualifiés.

Passons à la segmentation de votre base de données

Autre avantage d’une base de donnée réduite : il est plus simple de la segmenter.

Or une bonne segmentation est synonyme d’une meilleure délivrabilité.

En segmentant votre base de données, vous pourrez optimiser le taux d’ouverture de vos mails en personnalisant leur contenu selon les centres d’intérêts, les besoins et les envies de chacun. Or, la personnalisation de vos mails est très importantes. Elle aide à établir un relation plus intime, à créer un lien de proximité avec vos clients. Notez que, d’après Adestra “82 % des spécialistes marketing ont constaté une augmentation des taux d’ouverture grâce à la personnalisation des emails, tandis que 75 % d’entre eux estiment que les taux de clics sont plus élevés.” Des chiffres qui démontrent bien que la personnalisation de vos emails joue significativement sur leur taux d’ouverture et donc, indirectement, sur leur délivrabilité.

Un contact qui ne se sent pas concerné par le mail qu’il vient de recevoir aura tendance à le jeter soit à la corbeille, soit dans la boîte à spam. D’ailleurs, d’après les statistiques de Salesforce, 52 % de clients se disent non disposés à partager leurs données personnelles après réception d’un email non personnalisé. Selon les internautes, un manque de personnalisation témoigne d’un manque de créativité, d’écoute et de relation client.

Et si vous revoyiez votre adresse mail, nom d’expéditeur et pré-header ?

Commençons par votre adresse mail. Affichez clairement le nom de votre entreprise. Vous gagnerez en crédibilité et les fournisseurs d’accès prendront en compte votre réputation, ou du moins celle de votre site. Il faut savoir que le serveur se doit de juger et de considérer l’expéditeur comme légitime avant le laisser passer son email. Pour cela, il se base sur l’adresse mail de l’expéditeur, c’est-à-dire, la vôtre.

Ensuite, travaillez votre nom d’expéditeur. Il doit être adapté à votre cible. Vous pouvez utilisez la forme “*prénom* de chez *Entreprise*” qui permet d’établir une relation de confiance. Cette forme instaure une certaine intimité étant donné que le client reçoit le mail d’une personne travaillant dans une entreprise, et non pas de l’entreprise en question. Si votre secteur d’activité vous contraint à user de plus de formalité, n’utilisez pas votre prénom. Le mieux ? Réaliser des tests A/B afin de vous rendre compte de ce qui fonctionne le mieux auprès de vos internautes.

Pour terminer, passez au pré-header. Le pré-header correspond à la toute première phrase du corps du mail. Généralement, elle est rendue visible avant l’ouverture de l’email, d’où son importance. Utilisez cet espace pour délivrer des informations utiles.

Après l’adresse mail, le nom d’expéditeur et le pré-header, travaillez vos objets de mails.

L’objectif d’un objet d’email est d’informer quant au contenu du mail et de convaincre de sa légitimité. Il s’agit d’un élément visible avant l’ouverture de l’email, en plus du pré-header.

Pour remplir ces deux fonctions, vous ne disposez pas de beaucoup de caractères. D’après les statistiques, les objets de mails les plus efficaces contiennent environs 6 mots. Si votre objet est trop long, il n’apparaitra pas en entier dans la fenêtre de prévisualisation.

Pensez aussi à personnaliser vos objets d’emails afin d’obtenir de meilleur résultat.

Vous le savez certainement, mais on vous le répète : Évitez les spamwords afin de convaincre les fournisseurs de messagerie que vous n’êtes pas un spammeur et que votre message est légitime. En d’autres termes, évitez les objets tout en majuscule, l’accumulation de signe de ponctuation, et les spamwords comme “gratuit, gagner de l’argent, deal incroyable, mot de passe, identité” et on en passe..

Laissez vos destinataires se défaire de vous s’ils le souhaitent

Il est très important pour votre délivrabilité de permettre à vos abonnés de se désabonner facilement et rapidement. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’un abonné qui ne souhaite plus recevoir de mail de votre part, vous signalera comme spammeur si sa demande de désinscription n’est pas immédiatement traitée. Histoire de ne plus entendre parler de vous ! Ne pensez-vous pas qu’il est préférable qu’ils vous quittent plutôt que de nuire à votre réputation auprès des fournisseurs de messagerie ?

D’ailleurs, en plus de placer un lien de désabonnement dans le footer de votre mail, vous devriez mettre en place un centre de préférences. L’avantage avec un centre de préférences, c’est qu’il permet à l’internautes de choisir quelles notifications ils veulent recevoir et par quels biais : emails, notifications push, etc …

Il ne vous reste plus qu’à envoyez vos emails au bon moment

Pour ce dernier conseil, on ne vous parle plus de délivrabilité, mais simplement de stratégie : envoyez vos emails à des moments propices de la journée, c’est le meilleur moyen d’optimiser votre taux d’ouverture.

Si vous le souhaitez vous pouvez même créer un rendez-vous avec vos internautes, comme le fait Stratégie avec récapitulatif journalier “le 13H”.

Sur ce dernier conseil, on vous souhaite bonne chance ! C’est maintenant à vous de jouer !

CONTINUEZ SUR LE SUJETLes articles dans la même catégorie
vendredi 21 Sep .2018

GIF  [Jif] signifie “Graphic Interchange Format”. Bien que ce format domine aujourd’hui les réseaux sociaux, il a pourtant été mis de côté pendant très longtemps. D’ailleurs, à l’origine on parlait de GIF et de “GIF animé”, mais aujourd’hui succès est

mercredi 04 Juil .2018

Vous avez pris la décision de créer votre newsletter, et vous avez bien raison ! La newsletter permet de garder le contact avec vos internautes tout en créant un lien de proximité pour renforcer votre image ainsi que votre notoriété.

vendredi 15 Juin .2018

Savez vous combien d’emails reçoit un francais en moyenne ? 39 par jour. Vous vous imaginez bien qu’il ne les ouvre pas tous. Alors comment faire pour que le vôtre sorte du lot ? Comment vous faire remarquer afin d’augmenter le taux d’ouverture de vos emails ?