mercredi 01 Juin .22

Qu’est-ce que le Web 3.0 ? Définition & caractéristiques

Le Web 3.0 Définition-caractéristiques

Imaginez un nouveau type d’Internet qui non seulement interprète avec précision ce que vous saisissez, mais qui comprend aussi tout ce que vous dites, que ce soit par le texte, la voix ou d’autres médias. Un internet où tout le contenu que vous consommez est plus adapté à vous que jamais. Nous sommes au point de basculement d’une nouvelle phase de l’évolution du web. Certains l’appellent « Web 3.0 ». Dans cet article, nous allons détailler ce qu’est le web 3.0 et en quoi peut-il changer notre vie dans les années à venir.

Différence entre le Web 1.0, le Web 2.0 et le Web 3.0

Avant de nous plonger plus avant dans le Web 3.0, nous devons comprendre comment nous en sommes arrivés là – via le Web 1.0 et le Web 2.0.

Voici un bref historique de l’Internet :

  • Le web 1.0 est un web en lecture seule où les gens peuvent simplement lire des informations écrites sur des sites web.
  • Le Web 2.0 est un web en lecture-écriture où les gens peuvent lire et écrire du contenu sur des sites Web et des applications.
  • Le Web 3.0 est un Web en lecture-écriture-interaction (alimenté par l’intelligence artificielle) où les gens peuvent lire, écrire et interagir avec le contenu, y compris les graphiques 3D, sur les sites Web et les applications mobiles.

 

Définition : Qu’est-ce que le Web 3.0 ?

Le Web 3.0 est la troisième génération de l’internet. Il permet et permettra aux sites web et aux applications de traiter l’information de manière intelligente, à la manière d’un être humain, grâce à des technologies telles que l’apprentissage automatique, le Big Data, la technologie de registre distribué (DLT), etc. Le Web 3.0, appelé à l’origine Web sémantique par l’inventeur du World Wide Web, Tim Berners-Lee, vise à rendre l‘internet plus autonome, plus intelligent et plus ouvert.

La définition du Web 3.0 peut être décrite comme suit : les données sont interconnectées de manière décentralisée, ce qui constitue un énorme bond en avant par rapport à la génération actuelle de l’internet (Web 2.0), où les données sont principalement stockées dans des référentiels centralisés.

En outre, les utilisateurs et les machines sont et seront en mesure d’interagir avec les données. Mais pour ce faire, les programmes doivent comprendre l’information à la fois sur le plan conceptuel et contextuel. Dans cette optique, les deux pierres angulaires du Web 3.0 sont le Web sémantique et l’intelligence artificielle (IA).

 

Les principales caractéristiques du Web 3.0

Les principales caractéristiques du Web 3.0 sont les suivantes :

  • Ouvert – Il est « ouvert » dans le sens où il est réalisé à l’aide de logiciels libres développés par une communauté ouverte et disponible de développeurs, et réalisé à la vue du public.
  • Libre – Le réseau offre la liberté aux utilisateurs d‘interagir publiquement et en privé sans qu’un intermédiaire les expose à des risques quelconques.
  • Aucune permission requise – Tout le monde, y compris les utilisateurs et les fournisseurs d’accès à Internet, peut s’engager sans avoir besoin de la permission d’une organisation de contrôle.
  • Omniprésence – Le Web 3.0 rendra l’internet accessible à chacun d’entre nous, à tout moment et en tout lieu. À un moment donné, les appareils connectés à l’internet ne seront plus limités aux ordinateurs et aux smartphones que nous connaissons, comme c’est le cas dans le web 2.0. Grâce à l’IoT (Internet of Things), la technologie permet le développement d’une multitude de nouveaux types de gadgets intelligents.
  • En vrac è Le web 3.0 se veut également transparent, accessible, confidentiel et améliore le traitement des données, notamment.

 

Les différentes couches du Web 3.0

Alors que le web 2.0 a été principalement alimenté par l’introduction de technologies mobiles, sociales et cloud, le web 3.0 est alimenté par quatre nouvelles couches d’innovation technologique :

  • L’edge computing
  • La décentralisation
  • L’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique
  • La blockchain

 

1) L’Edge Computing

Le passage au web 3.0 déplace les données à la périphérie du réseau et parfois directement entre nos mains. Les datas center que nous connaissons sont complétés par un ensemble de ressources informatiques avancées réparties entre les téléphones, les ordinateurs portables, les appareils, les capteurs, les voitures, etc. L’ensemble de ces ressources produira et consommera 160 fois plus de données en 2025 qu’en 2010.

 

2) Réseau de données décentralisé

Les réseaux de données décentralisés permettent à divers générateurs de données de vendre ou d’échanger leurs données sans en perdre la propriété, sans risquer de porter atteinte à la vie privée et sans dépendre d’intermédiaires.

Par exemple, lorsque vous vous connectez à une application en utilisant votre e-mail et votre mot de passe, ou lorsque vous aimez une vidéo ou posez une question à Alexa, toutes ces activités sont suivies et contrôlées par Google, Facebook, etc. afin de mieux cibler leurs publicités.

Cependant, dans le web 3.0, les données sont décentralisées, ce qui signifie que les utilisateurs seront propriétaires à 100% de leurs données.

 

3) Intelligence artificielle et apprentissage automatique

L’intelligence artificielle et les algorithmes d’apprentissage automatique ont progressé au point de permettre des prédictions et des actions précieuses, et parfois vitales.

Lorsqu’ils sont construits sur des structures de données décentralisées émergentes qui donnent accès à une pléthore de données, les usages possibles vont bien au-delà de la publicité ciblée, dans des domaines tels que :

  • Les matériaux de précision pour la construction par exemple,
  • La création de médicaments,
  • La modélisation du climat et des prévisions météorologiques.

Bien que le web 2.0 ait des capacités similaires, il reste essentiellement humain, ce qui peut laisser place à des erreurs.

Par exemple, les services d’évaluation en ligne tels que Trustpilot permettent aux clients de laisser des commentaires sur n’importe quel produit ou service. Malheureusement, une entreprise peut payer un nombre très important de personnes pour qu’elles écrivent d’excellentes évaluations (ou le contraire) de ses produits ou services.

Par conséquent, pour fournir des données exactes, l’internet a besoin de l’IA pour apprendre à distinguer l’authentique du frauduleux.

 

4) Blockchain

En termes simples, la blockchain est une couche technologique de plus derrière le web 3.0. Plus précisément, la blockchain est le fondement du web 3, car elle redéfinit les structures de données en arrière-plan du web sémantique.

Une blockchain est une base de données distribuée qui est partagée entre les nœuds d’un réseau informatique. En tant que base de données, une blockchain stocke électroniquement des informations sous forme numérique. Les blockchains sont surtout connues pour le rôle crucial qu’elles jouent dans les systèmes de crypto-monnaies, comme le bitcoin, pour maintenir un registre sécurisé et décentralisé des transactions. L’innovation avec une blockchain est qu’elle garantit la fidélité et la sécurité d’un enregistrement de données et génère la confiance sans avoir besoin d’un tiers de confiance.

La technologie blockchain est également un élément clé pour les objets numériques comme les NFT. Nous en parlons d’ailleurs dans cet article.

 

Un projet web ? Parlons-en ! Audit gratuit
CONTINUEZ SUR LE SUJETLes articles dans la même catégorie
Material-design
mercredi 29 Juin .2022

Le Material Design a été créé pour offrir une expérience utilisateur unifiée sur divers appareils. Dans cet article, nous allons définir précisément ce qu’est Material Design et voir de quelle manière il est utilisé.

Securité-Web_Attaque-DDoS
mercredi 08 Juin .2022

Les cyberattaques par déni de service distribué (DDoS) peuvent contraindre une entreprise à des temps d’arrêt pouvant aller jusqu’à 12 heures. C’est pour cela que nous vous avons préparé un article recensant les meilleurs pratiques pour vous protéger le plus efficacement possible contre les attaques DDoS.

Refondre-Charte-Graphique-Entreprise
mercredi 11 Mai .2022

Vous vous posez la question de savoir si une seule charte graphique suffit pour l’ensemble de vos projets web et print ? Dans cet article, nous allons vous expliquer ce qu’est une charte graphique et pourquoi il est très important de bien distinguer le web du print.