mardi 09 Fév .21

Comment mesurer l’efficacité de votre newsletter ?

mesurer efficacité newsletter

Vos newsletters sont-elles aussi efficaces qu’elles pourraient l’être ? Si vous ne pouvez pas répondre à cette question il est peut-être temps d’affiner vos techniques de mesure. Actuellement, vous êtes peut-être tenté de vous fier uniquement aux taux d’ouverture et aux taux de clics pour mesurer l’efficacité de vos newsletters. Mais, il existe d’autres données que vous devriez prendre en compte. En examinant et en suivant toutes les données à votre disposition, vous aurez une meilleure visibilité sur la performance de vos newsletters. Dans cet article, nous allons vous montrer comment mesurer l’efficacité de votre newsletter.

Le taux de rebond, une donnée utile pour mesurer l’efficacité de votre newsletter

Le pourcentage total de vos e-mails qui n’ont pas été distribués avec succès est connu sous le nom de taux de rebond. Il existe deux formes de rebond :

  • Hard bounce : lorsqu’un e-mail ne peut pas être immédiatement délivré parce que l’adresse est invalide ou fermée, on parle de hard bounce.
  • Soft bounce : des problèmes de serveur ou des boîtes de réception pleines peuvent être à l’origine de soft bounce. La plupart des plateformes de messagerie continuent d’essayer de distribuer un message soft bounce pendant 72 heures, après quoi il devient un hard bounce si les efforts sont infructueux.

Les recherches menées par HubSpot ont révélé qu’une liste de diffusion classique expire à un rythme de 25 % par an. Les gens changent d’emploi et abandonnent leur adresse professionnelle ou changent de plateforme de messagerie et se retirant ainsi des listings de newsletter. Cela signifie qu’il est essentiel de nettoyer régulièrement votre liste pour trouver les contacts non valides. Un pourcentage élevé de rebond peut affecter le succès de votre newsletter. De plus, les platesformes d’emailing modernes sont particulièrement sensibles au spam, ce qui a accru l’importance d’une mesure connue sous le nom de « sender score« . La suppression immédiate des contacts non valides après chaque e-mail peut garantir que vos messages ne se dirigent pas directement vers le dossier spam.

Comment le calculer ? Total des rebonds / Emails envoyés

Quand le suivre ? Mensuellement

Le taux de délivrabilité

Cette mesure détermine le pourcentage de messages qui vont directement dans les boîtes de réception de vos contacts. Alors que la plupart des grandes plateformes d’emailing calculent automatiquement votre taux de délivrabilité, vous pouvez vous-même le calculer à l’aide de la formule suivante :

[(Total des e-mails envoyés) – (Total des rebonds)] / Total des e-mails envoyés = taux de délivrabilité

Si la formule ci-dessus vous permet de déterminer l’état de santé de votre liste, elle ne tient pas compte d’un faible score d’expéditeur. Si vous utilisez une plateforme qui ne calcule pas la délivrabilité, surveillez de près si vous avez été signalé en tant que spam. Un taux de délivrabilité de 95 % est considéré comme proche de l’idéal. Si vous constatez une baisse soudaine, demandez-vous si vos dernières newsletters n’auraient pas pu déclencher certains filtres anti-spam. De plus, des mots et des phrases étroitement liés au spam, comme « gratuit », « gagnez beaucoup d’argent » ou encore « cash », peuvent faire passer vos newsletters pour du spam aux yeux des plateformes de messagerie.

Le taux de plainte pour SPAM

Cette mesure permet de savoir combien de vos e-mails ont été marqués comme spam par le destinataire. Malheureusement, chaque entreprise reçoit des plaintes pour spam à la suite de l’envoi d’une newsletter par e-mail. La plainte pour spam peut, par exemple, arriver à la suite de l’envoi d’un contenu non pertinent. Bien qu’il n’y ait pas de taux idéal de plaintes pour spam, les données de Mailchimp indiquent un taux moyen de plaintes d’environ 0,05 % dans tous les secteurs. Si votre chiffre se rapproche de 1 %, il est temps de réexaminer le contenu de votre newsletter.

Comment le calculer ? Total des plaintes / e-mails délivrés

Quand le suivre ? Hebdomadaire

Le taux de clic pour mesurer l’efficacité de votre newsletter

S’il y avait une seule mesure à garder et qui révèle bien la performance du contenu de votre newsletter, ce serait le taux de clic. Il s’agit d’une mesure du nombre de personnes qui ont reçu votre message et qui ont choisi de s’intéresser au contenu en cliquant sur votre site web. Le taux de clic de votre newsletter peut s’envoler en appliquant les principes suivants :

  • Personnaliser  : la plupart des plateformes d’emailing vous permettent de personnaliser vos messages avec les noms/prénoms de vos contacts. Ce facteur a un effet plus important sur les clics que tout autre élément.
  • Test A/B : vous serez peut-être surpris d’apprendre que les lignes d’objet peuvent également avoir un effet sur votre taux de clic. Segmentez votre liste en deux groupes égaux et effectuez un test A/B afin de voir quel contenu fonctionne le mieux pour vos abonnés.
  • Testez les heures d’envoi : les e-mails à 9 heures du matin ont-ils un taux de clic très faible ? Quels messages sont les plus efficaces le week-end ? Faites des expérimentations à différents moments de la journée pour améliorer votre taux de clic.

Le taux de croissance de la liste de diffusion

Le taux de croissance de la liste de diffusion est la mesure du nombre de nouveaux abonnés qui choisissent de recevoir vos messages. En général, vous aurez besoin d’une croissance à hauteur de 25 % par an pour maintenir le même nombre d’abonnés, en raison des désabonnements et des adresses électroniques abandonnées. La création d’une newsletter originale que vos contacts partageront peut faire exploser le nombre total de vos contacts. Cependant, cette mesure est également un indicateur de la santé globale de votre stratégie marketing et de la qualité de la promotion de vos emails. Vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’une landing page sur votre site web n’est pas le seul endroit où vous pouvez faire la promotion de vos newsletters.

Le taux de désabonnement

Pour terminer, voici une autre métrique importante à suivre pour mesurer l’efficacité de vos newsletters. Le taux de désabonnement est le pourcentage de personnes qui ont reçu vos messages et qui ont choisi de ne plus les recevoir à l’avenir. Pratiquement toutes les plateformes d’emailing calculent cette mesure en votre nom. Bien qu’il puisse être facile de se sentir offensé par chaque abonné qui choisit de se désinscrire, n’oubliez pas que les désabonnements peuvent se produire pour diverses raisons. Il vaut certainement mieux se désabonner que de recevoir une plainte pour spam. Enfin, un taux de désabonnement de moins de 1 % est normal à la suite de chaque envoi de newsletter. Si ce taux dépasse 5 %, examinez les facteurs suivants pour voir s’ils s’appliquent à vous :

 

  • Envoi excessif d’e-mails : ce n’est pas un secret, les communications excessives entraînent l’érosion des listes. Si vous envoyez votre newsletter plusieurs fois par semaine, la croissance de votre liste sera probablement ralentie et votre taux de désabonnement explosera.
  • Mauvaise conception de l’e-mail : non seulement vos messages doivent avoir un aspect professionnel, mais ils doivent aussi être beaux sur tous les écrans. On estime que 45 % des emails sont désormais ouverts sur un smartphone ou une tablette, vous ne devez donc pas passer à côté.
  • Trop peu de valeur : quels sont les avantages pour vos abonnés ? Le contenu de votre newsletter doit offrir une valeur claire et significative, à chaque fois que vous l’envoyez. Il peut s’agir d’un livre électronique, d’un résumé de vos meilleurs articles de blog ou d’une réduction. Si vous vous contentez de promouvoir votre contenu, vous pourriez recevoir un volume considérable de désabonnements.
Faisons le point sur votre stratégie e-marketing - Audit gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONTINUEZ SUR LE SUJETLes articles dans la même catégorie
lundi 26 Juil .2021

Le terme « drip marketing » désigne une stratégie de communication basée sur l’envoi d’une série de messages automatisés à des clients et des prospects, à des intervalles spécifiques.

Relancer un prospect
mardi 26 Jan .2021

Une vraie relation s’est nouée entre vous et votre prospect, mais, au moment où vous pensez que vous êtes sur le point de conclure la vente, plus rien. Dans cet article, nous allons vous partager quelques techniques qui ont prouvé leur efficacité afin de relancer un prospect qui ne répond plus.

Sender Score
mardi 03 Mar .2020

Comment être certain que vos campagnes emailing arrivent directement dans la boite de réception de votre destinataire ? Même s’il n’existe pas de formule magique, le Sender Score peut être un très bon indicateur pour comprendre et ainsi optimiser vos pratiques emailing.