mercredi 22 Sep .21

Les permaliens & leur utilité

La plupart des sites web ou blogs construits avec WordPress utilisent aujourd’hui des permaliens. Heureusement, WordPress est intuitif et offre quelques outils pour les configurer rapidement et facilement… mais, que savez-vous vraiment à leur sujet ? C’est quoi un permalien ? Comment sont-ils construits ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Un permalien, c’est quoi ?

Un permalien est, comme son nom l’indique, un lien permanent vers un article ou une page spécifique qui ne changera pas et ne se détruira pas, même si le lien est cassé. Par défaut, un permalien sur WordPress ressemble à ceci :

https://www.example.com/?p=14

C’est le « lien permanent » vers un article particulier de votre site. Il sera toujours là tant que vous ne le supprimerez pas. Évidemment, vous devez remplacer le 14 par l’ID de votre article et exemple.com par votre nom de domaine.

Un permalien est censé être permanent car il pointe toujours vers un élément de contenu spécifique, sans jamais changer. Alors que la page d’accueil et les différentes pages d’archives changent au fur et à mesure que du nouveau contenu est publié, le permalien donne toujours accès à l’article ou à la page définie dans son corps. Ces liens sont gérés de différentes manières et, certains CMS, ont un horodatage dans leur permalien, de sorte que lorsque la page est modifiée, le permalien renvoie toujours à la bonne version, au moment de la création du lien.

Cependant, http://www.example.com/?p=14 n’est pas ce que l’on pourrait appeler « lisible par l’homme » car, à moins de connaître l’ensemble de votre base de données d’articles et l’ID associé à chacun d’entre eux, vous ne pouvez pas interpréter ce qu’il signifie, si ce n’est qu’il pointe vers un article de ce domaine. WordPress propose donc une solution sous la forme de « jolies » URL qui peuvent être facilement interprétées par un humain ordinaire.

Permaliens et Slugs

Le slug d’un article est la toute dernière partie de l’URL d’un article. Si vous avez configuré les paramètres des permaliens de WordPress de manière à ce que le nom de l’article soit utilisé, le slug d’un article intitulé « comment créer de jolis permaliens » sera automatiquement généré comme suit : votresite.com/comment-creer-de-jolis-permaliens/. C’est un bon slug. Il indique aux utilisateurs de quoi parle l’article et, pour les moteurs de recherche, il contient « jolis permaliens », qui est peut-être le mot clé que vous visez. Mais, il peut encore être amélioré.

Vos slugs doivent être suffisamment longs pour inclure les mots clés que vous ciblez, mais suffisamment courts pour être mémorisables pour les utilisateurs et ne pas embrouiller les moteurs de recherche avec des mots inutiles.

Ainsi, un article intitulé « Comment créer de jolis permaliens » serait mieux accompagné d’un slug jolis-permaliens, ce qui donnerait votresite.com/jolis-permaliens/. Ou, si vous avez plusieurs articles sur les jolis permaliens et que vous voulez donner à celui-ci un slug spécifique lié au fait qu’il s’agit d’un guide pratique, vous pouvez utiliser créer-jolis-permaliens, ce qui vous donne votrersite.com/créer-jolis-permaliens.

Permaliens et UX

L’utilisation de jolis permaliens et de slugs courts et mémorisables vous apportera également des avantages en termes d’ergonomie. Selon un article publié en 1999 par Jacob Nielsen, un site Web avec un bon UX nécessite :

  • Un nom de domaine facile à mémoriser.
  • Des URL courtes.
  • Des URL faciles à taper.
  • Des URL qui permettent de visualiser la structure du site.
  • Des URL qui ne changent pas.

Une URL ne doit jamais changer, car elle peut être stockée et partagée de nombreuses façons. C’est la raison pour laquelle nous les appelons permaliens. En outre, une URL doit être sémantique, c’est-à-dire avoir une signification immédiate et intuitive pour les utilisateurs non experts.

Ainsi, s’il est possible de modifier le permalien d’un article après l’avoir publié, ce n’est pas une bonne idée. En effet, le permalien d’origine a peut-être déjà été partagé. Si vous devez le modifier, assurez-vous de suivre les bonnes pratiques en la matière.

Les permaliens dans WordPress

WordPress offre la possibilité de choisir un style de permalien adapté à votre blog, contenant différentes variables dans une disposition standard. Comme nous l’avons mentionné précédemment, les permaliens de WordPress sont, par défaut, à http://www.example.com/?p=14, mais il est facile de les modifier. Nous allons voir comment le faire, quel type utiliser et pourquoi l’utiliser.

Différence entre les permaliens et les liens dynamiques

Un permalien est un lien statique, ce qui signifie que son adresse URL reste inchangée dans le temps. Même si des modifications sont apportées au contenu de la page qu’ils identifient, ces liens conservent leur nom et leur structure. Par exemple, sur www.votresite.com/blog.html, l’URL restera inchangée même si vous modifiez le contenu de la page d’accueil du blog.

En revanche, un lien dynamique contient des paramètres variables. Les liens générés dynamiquement sont généralement créés par des scripts qui ont la capacité de créer des requêtes de base de données. Une autre différence est que ces liens ont tendance à être plus longs que les liens permanents. Dans certains cas, l’adresse URL sera si longue qu’elle sera coupée dans les résultats de recherche et renverra une erreur 404 si un utilisateur essaie d’ouvrir la page en copiant et collant l’adresse du lien. En outre, et contrairement aux liens permanents, les liens dynamiques comportent souvent des caractères non alphanumériques, tels que %, &, ? ou +.

Création d’un format de permalien

Dans votre tableau de bord WordPress, vous pouvez choisir l’une des quatre structures de permalien standard. La première est la structure par défaut dont nous avons déjà parlé, http://www.example.com/?p=14, et devrait probablement être modifiée si vous le souhaitez.

Il y a ensuite cinq autres structures de permalien que vous pouvez utiliser :

  • La structure avec le titre de la publication => https://www.exemple.com/titre-article
  • Et enfin, il y a la structure personnalisée, où vous pouvez ajouter le nom de l’article, l’auteur, la catégorie, mais aussi l’heure et la date.

Les permaliens de WordPress ne fonctionnent pas ? Dépannage des problèmes courants

La plupart du temps, vos permaliens WordPress fonctionnent bien et vous n’avez pas besoin d’y penser après les avoir définis. Cependant, il arrive parfois que les choses ne se passent pas comme prévu, ce qui peut entraîner des problèmes avec vos permaliens qui ne fonctionnent pas et peut donc générer une erreur 404.

Si cela se produit sur votre site, vous pouvez généralement résoudre le problème en régénérant le fichier .htaccess de votre site. Lorsque vous configurez vos permaliens, WordPress ajoute ces règles au fichier .htaccess de votre serveur. Si quelque chose ne va pas dans ce fichier, l’origine du problème se trouve surement là-dedans.

Heureusement, il est facile de forcer WordPress à générer un nouveau fichier .htaccess. Pour ce faire, il suffit de retourner dans les Paramètres → Permaliens et de cliquer sur Enregistrer les modifications. Exactement – pas besoin d’effectuer des modifications – il suffit de cliquer sur le bouton pour enregistrer les modifications déjà en cours.

Un projet web ? Parlons-en ! Audit gratuit
CONTINUEZ SUR LE SUJETLes articles dans la même catégorie
mercredi 20 Oct .2021

La mise à jour d’un site WordPress consiste davantage à être proactif que réactif. Cela signifie tout simplement que vous évitez que des incidents se produisent. Voyons en quoi les mises à jour Wordpress sont indispensables.

mercredi 13 Oct .2021

Saviez-vous que WordPress.com et WordPress.org sont deux plateformes très différentes ?
Dans cet article, retrouvez les principales différences afin de choisir la plateforme la mieux adaptée à vos besoins.

mercredi 06 Oct .2021

La création d’un – excellent – site web nécessite une planification complète. C’est le seul moyen de vous assurer qu’il répondra précisément aux objectifs que vous vous êtes fixés. C’est ici qu’un cahier des charges est indispensable. Chaque fois que