lundi 31 Mai .21

Qu’est-ce que l’User Flow ?

Le concept de flow dans la conception UX a été inventé par le psychologue Mihaly Csikszentmihalyi. Il considère qu’il s’agit d’un état mental hautement concentré dans lequel l’utilisateur est totalement immergé dans ce qu’il fait et dans la tâche qu’il veut accomplir. Les users flows aident les designers à comprendre et à anticiper les schémas cognitifs des utilisateurs afin de créer des produits qui permettent cet état de flow. Les users flows ou UX flows sont des diagrammes qui présentent le parcours complet d’un utilisateur lorsqu’il utilise un site, par exemple. L’user flow décrit le mouvement de l’utilisateur à travers le site, en cartographiant chacune de ses étapes, du point d’entrée jusqu’à l’interaction finale. Dans cet article, nous allons aborder plusieurs aspects des users flows afin de mieux comprendre ce qu’ils sont et comment ils sont utilisés dans le processus de conception web.

Qu’est-ce que l’user flow ?

Commençons par un rapide rappel étymologique. User flow se compose de deux mots : « user » qui signifie utilisateur et « flow » qui signifie flux. Un user flow peut donc être défini comme une représentation visuelle du chemin emprunté par un utilisateur final sur un site Web, une application, dans le but d’accomplir une certaine tâche. Avant de nous plonger dans les tenants et aboutissants de l’user flow, il est important de mentionner la différence entre un user flow et un parcours d’utilisateurs, car ces deux termes peuvent facilement être confondus.

Le parcours utilisateur se concentre principalement sur l’expérience interne d’un utilisateur naviguant dans une interface, comme les émotions, les points douloureux ou les frustrations. Un user flow est censé représenter le comportement pratique d’un utilisateur interagissant avec une interface. L’user flow commence généralement par l’arrivée de l’utilisateur sur la page d’accueil d’une application ou d’un site web et se termine par la réalisation d’une action finale, comme l’achat d’un produit, l’envoi d’un formulaire de contact ou l’abonnement à un service donné (newsletter, réseaux sociaux etc.).

Les UX designers créent et utilisent généralement des users flows pour mieux comprendre comment les utilisateurs interagissent avec un design. Ils montrent également les lacunes et les manques auxquels un utilisateur est confronté au cours des étapes qui lui permettent d’atteindre un certain objectif. Il enseigne comment les designers peuvent optimiser la conception UX de leur site Web afin de rationaliser le parcours des utilisateurs vers la réalisation d’une certaine action.

Pour que les concepteurs puissent créer des users flows parfaitement alignés sur les besoins de l’utilisateur final, il est essentiel de bien comprendre ce dont il a besoin afin d’optimiser son expérience. Cela se fait par la pratique du design thinking (ou conception créative), qui est une approche axée sur l’empathie avec le client en suivant de près ses commentaires afin de répondre à ses besoins. En général, les questions suivantes sont essentielles dans le processus de création des users flows :

  • Qu’est-ce que l’utilisateur essaie d’accomplir ?
  • Quelles sont les étapes potentielles que l’utilisateur peut suivre pour réaliser cette  tâche ?
  • De quelle manière ces étapes peuvent-elles être optimisées pour raccourcir ou simplifier la navigation vers la tâche ?
  • Quels sont les éléments qui font obstacle à l’accomplissement de cette tâche ?

Les réponses à ces questions donnent aux concepteurs un aperçu des éléments UX prioritaires et de la manière dont ils doivent concevoir les pages. Si l’objectif principal de l’utilisateur est d’acheter un produit, la page ou les écrans doivent être conçus de manière à ce que l’utilisateur soit dirigé vers la page du produit et le bouton d’achat. C’est au concepteur d’utiliser ses connaissances et son expérience pour créer un design qui stimule cette action particulière.

Comment améliorer votre user flow ?

Il existe plusieurs façons d’améliorer vos users flows. Dans la partie suivante, nous allons vous présenter quelques points importants par où commencer.

Concentrez-vous sur le chemin de conversion

Assurez-vous de comprendre où vont vos visiteurs et comment ils s’y rendent. Par exemple, supposons qu’un utilisateur trouve votre application/site à partir d’une publicité, arrive sur votre page produit et effectue un achat (conversion). Vous voulez que ce parcours soit aussi court et efficace que possible du début à la fin : chargement rapide de la page, appels à l’action clairs et champs de formulaire simples à remplir dans la partie « checkout ». Tous ces éléments peuvent contribuer à améliorer la conversion.

Tenez compte de tous les types de visiteurs

Il est courant qu’un site ou une application ait plusieurs types de visiteurs, quels que soient les produits que vous vendez. Il se peut qu’un sous-ensemble d’utilisateurs arrive sur votre site même si votre stratégie marketing ne leur était pas destiné.

Par exemple, vous vendez des cosmétiques pour femmes, mais vous avez un nombre important de visiteurs hommes achetant pour des femmes. En vous adressant à ce groupe spécifique, vous serez en mesure de le cibler avec des publicités et des pages de renvoi qui répondent directement à leur besoin. Dans le cas contraire, vous risquez d’induire un grand nombre d’utilisateurs en erreur et de faire baisser votre taux de conversion.

Faites-en sorte que votre contenu soit concis

Pour que les visiteurs restent concentrés sur leur tâche, le contenu doit être concis et précis. Si vous dirigez votre trafic vers une page de renvoi contenant beaucoup de contenu, les utilisateurs risquent d’être rebutés par la quantité de textes à lire et sont donc plus susceptibles de rebondir. En gardant un contenu concis, vous dirigerez davantage de trafic vers vos objectifs ou vos CTA. Veillez également à ne pas être trop sommaire et à ne pas sacrifier la clarté à la longueur. Visez un contenu digeste et essayez toujours d’obtenir le point de vue d’une personne extérieure.

Utilisez des graphiques et des vidéos

Les graphiques et les vidéos peuvent être un moyen efficace d’impliquer les utilisateurs et de les guider dans leur expérience. Mais il est facile d’abuser d’une bonne chose. Veillez à ce que chaque élément de contenu serve un objectif et soit complémentaire au suivant, et non aléatoire et uniquement distrayant.

Testez votre contenu

Les tests A/B sont un moyen simple et efficace d’en apprendre davantage sur vos utilisateurs et d’améliorer vos pages de renvoi. La page convertit-elle mieux avec un formulaire en une ou deux étapes ? Les utilisateurs sont-ils plus enclins à s’inscrire avec le formulaire situé à gauche ou à droite de l’écran ? En plus des différents designs et éléments visuels, vous pouvez tester le code, les écrans de chargement, la vitesse des pages etc.

User flow : analysez les appareils de vos visiteurs

Analysez quels sont les appareils utilisés pour visiter votre site et assurez-vous que l’expérience utilisateur est satisfaisante pour chacun d’entre eux. Si votre site est très majoritairement consulté sur mobile, il doit être adapté à la taille de l’appareil, au navigateur et au système d’exploitation les plus populaires. Si votre site accueille principalement des visiteurs via des ordinateurs de bureau, tenez compte de la diversité des navigateurs et des résolutions d’écran.

Un projet web ? Parlons-en ! Audit gratuit
CONTINUEZ SUR LE SUJETLes articles dans la même catégorie
mercredi 15 Sep .2021

Le terme « Cumulative Layout Shift » désigne l’ampleur du déplacement de la mise en page d’une page pendant son chargement. Dans cet article, nous allons vous expliquer ce qu’est le CLS, comment est-il calculé mais aussi comment l’améliorer.

mercredi 01 Sep .2021

Un prototype est un modèle général de site Web (ou d’application) qui visualise la disposition de tous les éléments et fonctionnalités. Il permet d’illustrer tous les concepts de manière concrète et de procéder à des ajustements avec un minimum de coûts et d’efforts.

jeudi 08 Juil .2021

Les scripts bloquants sont des portions de code présents dans les fichiers d’un site Web, généralement CSS et JavaScript, qui empêchent le chargement rapide d’une page Web.