mardi 28 Déc .21

Le SEO multilingue, c’est quoi ?

SEO-multilingue

Si vous envisagez d’internationaliser votre entreprise, vous avez probablement déjà rencontré le terme de référencement multilingue. La traduction de votre contenu est une étape clé du processus d’internationalisation, car elle permet aux clients du monde entier de trouver plus facilement votre site web. Un référencement bien pensé a également tendance à améliorer l’expérience utilisateur de votre site. Respecter les meilleures pratiques en matière de référencement est donc une situation gagnant-gagnant pour vous et vos clients. Cet article sera un aperçu global pour vous aider à comprendre ce qu’est le référencement multilingue, pourquoi vous en avez besoin et certains des aspects clés à prendre en compte.

Qu’est-ce que le référencement multilingue ?

Le référencement multilingue est le processus d’optimisation d’un site Web en plusieurs langues pour les moteurs de recherche. Le référencement multilingue permet d’acquérir une visibilité dans différentes langues et d’augmenter le trafic organique dans différents pays. Les moteurs de recherche comme Google, Bing, ou encore Yandex utilisent différents algorithmes de classement et d’indexation pour comprendre le contenu dans différentes langues. Étant donné qu’un site web multilingue peut répondre à des requêtes dans plusieurs langues pour les mêmes concepts et objectifs de recherche, il peut naturellement avoir plus d’autorité sur certains sujets.

Le référencement multilingue est également lié aux performances de chargement des pages Web, car il est important de disposer d’un serveur local pour réduire le temps de traitement des requêtes des utilisateurs. Le référencement d’un site Web multilingue comprend :

  • Les modifications de la mise en page du site,
  • La langue utilisée,
  • Les descriptions de produits,
  • La localisation et la personnalisation du contenu,
  • La lecture de droite à gauche et de gauche à droite,
  • Les expériences des utilisateurs telles que les différences de symboles et de chiffres etc.

Référencement multilingue VS référencement international

Il y a souvent confusion entre le référencement multilingue et le référencement international.

Le référencement multilingue peut s’appliquer aux sites web ayant une présence internationale, ainsi qu’aux sites web de pays ayant plusieurs langues officielles. Par exemple, le site Web d’une marque allemande peut comporter des pages destinées à des publics d’Amérique du Nord, d’Asie et d’Europe, tandis qu’un site Web canadien peut comporter des pages en anglais et en français destinées à un public national.

Il est important de noter que 55 pays ont plus d’une langue officielle. Le référencement multilingue vise à cibler explicitement les consommateurs et les utilisateurs pour lesquels le contenu dans la langue maternelle est vraiment important.

Le référencement international, en revanche, n’est pas toujours multilingue : votre stratégie de référencement peut réussir dans plusieurs pays, s’ils partagent la même langue. Par exemple, un site e-commerce peut avoir besoin de desservir plusieurs pays anglophones comme les États-Unis, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Dans ce cas, la principale préoccupation est de s’adapter aux différentes devises, et non aux différentes langues. Au niveau de l’entreprise, les sites Web sont souvent multilingues et internationaux.

Les meilleures pratiques à mettre en place pour le SEO multilingue.

Voici quelques pratiques à ne surtout pas négliger :

La balise Hreflang

Le plus grand chevauchement entre le référencement multilingue et international est l’utilisation de la balise Hreflang. Du point de vue du référencement technique, il s’agit de la manière la plus importante et la plus élégante de cibler des publics dans des langues et/ou des pays spécifiques. Hreflang indique à ces moteurs de recherche exactement quelle version d’une page est destinée à quelle langue et à quel pays.

URLs canoniques

Seules les URL canoniques sont valables dans Hreflang. L’inclusion d’URL non canoniques envoie des signaux contradictoires aux moteurs de recherche qui peuvent donc ignorer complètement le Hreflang.

Alternatives inter-domaines

Les pages répertoriées comme alternatives ne doivent pas nécessairement se trouver sur le même domaine. Mais, idéalement, un site Web multilingue devrait être organisé en une structure de dossiers. Chaque fois qu’un pays ou une langue est ajouté(e), les nouvelles pages peuvent alors profiter de la force du domaine établi. La mise en œuvre de Hreflang pourra également être moins compliquée.

x-default

La valeur de cet attribut indique aux moteurs de recherche quelle page doit figurer dans les résultats de recherche si aucune des URL Hreflang spécifiées ne s’applique à l’emplacement et au paramètre de langue d’un internaute. L’inclure est facultatif et l’URL peut être la même que l’une des langues et localisations déjà spécifiées pour cette page.

Recherche multilingue de mots-clés par des locuteurs natifs

Une question que les propriétaires de sites doivent toujours se poser est de savoir quel est l’objectif de chaque élément de contenu. Chaque élément doit comporter une expression de mot clé primaire. Déterminer ces mots-clés dans une langue étrangère doit être confiée à des professionnels du référencement dont la langue maternelle ou quasi maternelle est la langue en question. La simple traduction du mot-clé et du contenu de la page ne fonctionne pas toujours et vous pourriez passer à côté d’importantes opportunités de trafic organique. Il n’est jamais inutile non plus de voir quel mot-clé vos concurrents ciblent sur un marché spécifique.

Gardez un œil sur la performance des mots-clés

Les performances de vos mots-clés peuvent vous aider à déterminer si vous devez ou non chercher de nouveaux mots-clés. Il est donc crucial de garder un œil sur ces performances. La plupart des outils de suivi SEO vous permettent de configurer un suivi par pays.

Les étapes clés du processus du référencement multilingue

1. Définissez vos marchés cibles

Lors de la planification de votre site Web multilingue, l’une des premières choses à faire est de déterminer les régions/pays que vous souhaitez cibler. Voici quelques-unes des questions que vous pourriez vous poser au cours de ce processus :

  • Où se trouvent vos clients actuels ?
  • Où se trouvent les visiteurs de votre site Web ?
  • Quels marchés sont stratégiquement importants pour votre entreprise ?

Cela vous aidera à vous faire une idée des langues dans lesquelles vous devez traduire votre site. Bien entendu, vous pourrez toujours ajouter d’autres langues ultérieurement, si nécessaire.

2. Tenir compte de la structure du domaine

Une étape essentielle du processus de référencement multilingue consiste à choisir une structure de domaine. Parmi les options possibles, citons les sous-répertoires (exemple.com/fr) ou les sous-domaines (fr.exemple.com). Selon le système de gestion de contenu que vous utilisez, il existe des plugins populaires qui peuvent être utilisés pour faciliter ce processus.

3. Identifiez les mots-clés pertinents pour le référencement

Une fois que vous avez défini vos marchés cibles, vous devez déterminer les mots clés pour lesquels vous souhaitez être classé. Les mots-clés sont rarement des traductions littérales, l’analyse de plusieurs mots-clés est donc essentielle. Il y a quelques étapes à suivre pour s’assurer que vous avez choisi les meilleurs mots-clés pour votre site Web :

  • Traduisez plusieurs variantes de vos principaux mots-clés.
  • Recherchez les mots-clés que les autres entreprises de votre secteur utilisent.
  • Considérez la popularité des mots-clés que vous avez listés (en utilisant un outil comme Google Trends) et faites une sélection finale.

L’essentiel est de prendre le temps de faire des recherches et de sélectionner une liste solide de mots-clés qui correspondent à votre activité et à vos clients.

4. Traduisez et localisez votre contenu

Maintenant que vous avez identifié les mots-clés pertinents pour votre contenu, il est temps de les incorporer au cœur de votre site. Création d’article de fond, réécriture de l’ensemble des pages de votre site, mais ce n’est pas tout. Attention à ne pas oublier que vous devrez également traduire du contenu « invisible », comme les métadonnées et le texte alt, afin d’améliorer vos résultats de référencement.

 

Un projet web ? Parlons-en ! Audit gratuit
CONTINUEZ SUR LE SUJETLes articles dans la même catégorie
A-B-Testing-Landing-Page
mercredi 30 Nov .2022

Comment savoir si votre landing page est parfaitement optimisée pour remplir vos objectifs ? Les tests A/B sont la solution ! Dans cet article, nous allons vous détailler les éléments à A/B tester sur une page de destination.

vendredi 25 Nov .2022

Aujourd’hui, des milliers d’informations sont diffusées chaque jour sur internet. Malheureusement toutes ne sont pas justes. Certaines sont périmées, d’autres ont été inventées. Mais en ce qui vous concerne, publier de l’information de qualité est un impératif.

Dwell-Time_edited
mercredi 16 Nov .2022

Parmi les plus de 200 facteurs pris en compte par Google lors du classement d’un site web, il y a le Dwell Time. Dans cet article, nous allons vous expliquer ce qu’est le Dwell Time, et comment l’optimiser.