mercredi 15 Fév .23

Réussir sa refonte de site internet : 8 KPI à suivre

Vous pensez qu’il est temps de vous lancer dans une refonte de site ? Pourquoi pas. Mais attention, si vous refaites votre site internet c’est pour l’améliorer !
C’est pourquoi vous devez analyser votre site actuel en surveillant certains KPI afin de corriger ses points faibles et comparer vos deux versions de site.

Surveillez ces 8 KPI avant et après la refonte pour vous assurer de créer une version améliorée de votre site.

 

Quelles sont vos principales sources de trafic web ?

Premier élément à surveiller : vos sources de trafic.

De quel canal web viennent vos visiteurs ? Des réseaux sociaux, du trafic direct, d’autres sites, des pages de résultat des moteurs de recherche (SERP) ? Vous pouvez estimer la force de vos canaux d’acquisition web en utilisant une solution comme Google Analytics ou Matomo.

En surveillant vos sources de trafic, vous pouvez déterminer s’il est utile ou non de travailler sur une source de trafic en particulier.

Si votre trafic direct est faible, vous saurez que votre notoriété de marque n’est pas très développée. Dans ce cas, vous pourrez redoubler d’efforts pour orienter votre nouveau site vers cet objectif !

 

Suivez votre positionnement dans les SERP

En parlant de source de trafic, avez-vous suivis votre positionnement dans les SERP ?

Il s’agit là d’un KPI à surveiller impérativement. Cela vous permettra de déterminer la valeur de votre référencement. Si votre site figure parmi les premiers résultats de recherche pour un mot-clé spécifique, alors vous êtes bien positionné et vos pages sont optimisées !
Dans ce cas, faites attention à ne pas l’impacter négativement lors de votre refonte de site. Il est préférable de ne pas toucher à vos pages les mieux référencées. Faites-les migrer comme telles.

 

Quels appareils sont les plus utilisés pour consulter votre site ?

Il est important de créer un site adapté aux appareils utilisés pour le consulter. Ainsi, il peut être judicieux de vous faire une idée exacte de la part d’internautes utilisant chaque support.

Vous pourrez ainsi adapter vos designs à la taille de leurs écrans.

Notez qu’avoir un design responsive n’est pas négociable.

 

Analysez le nombre d’utilisateurs récurrents

On parle ici de vos internautes les plus fidèles.

Si ce nombre est élevé, c’est que votre site plait et que vous avez su fidéliser votre audience. Il ne vous sera donc pas nécessaire de modifier l’UX offerte par votre site, ou de modifier son contenu.

Si au contraire, ce nombre est faible, c’est qu’il y a un problème quelque part. Peut-être que vous n’avez pas bien défini votre cible, ou que l’expérience utilisateur offerte ne marque pas vos visiteurs. Dans ce cas, vous devrez tenter de rendre votre nouveau site plus attractif que l’ancien.

Cela peut passer par une mise en page différente qui limite les points de friction et favorise la rétention. Développer un webdesign attractif en partenariat avec une agence qualifiée qui saura répondre aux besoins de vos clients est alors non négociable.

 

Suivez le nombre de vues par pages

Pour vous faire une idée exacte du contenu qui plaît à votre cible, vous devez analyser ce KPI. Une page avec beaucoup de vues et un taux de rebond raisonnable est bien souvent une page qui plaît et intéresse les internautes.

Dans ce cas, il s’agira là d’une page à ne surtout pas supprimer lors de la refonte.

Encore mieux ; en comparant les pages les plus vues entre elles vous pourrez trouver leurs points communs et ainsi optimiser vos nouvelles pages selon le modèle qui fonctionne le mieux pour votre site actuellement.

 

Votre taux de conversion, un KPI majeur

C’est bien de savoir si le contenu de votre site plait ou non, mais cela ne suffit pas. Votre site a été créé pour convertir, il vous faut donc surveiller votre taux de conversion afin de voir si oui ou non votre site a rempli sa fonction.

Le taux de conversion désigne le nombre de fois (en %) où un internaute a fait ce que vous attendiez de lui : télécharger un contenu, remplir un formulaire, s’inscrire à une newsletter, etc.

Si votre taux de conversion est élevé, c’est que votre site génère des leads. Votre tunnel de conversion est bon, et votre design met parfaitement en avant les CTA figurant sur vos pages. Il ne sera pas nécessaire de retravailler entièrement ces éléments.

À contrario, un faible taux de conversion signifie qu’il vous faut revoir votre tunnel de conversion, revoir l’agencement des éléments design sur vos pages et peut-être même retravailler votre cible. Sans cela, votre site continuera à générer un trafic trop peu qualifié.

Pour analyser ce KPI, vous pouvez aussi vous appuyer sur votre taux d’abandon. Un taux d’abandon élevé peut s’expliquer par un tunnel de conversion mal agencé, ou par un élément dissuasif qui repousse les internautes.

Dans tous les cas, une analyse approfondie est nécessaire pour déterminer la cause d’un taux de conversion bas selon l’étape du tunnel de conversion :

  • Est-ce que vos CTA sont suffisamment mis en évidence ?
  • Est-ce que votre offre est suffisamment pertinente pour votre cible ?
  • Est-ce que votre maillage interne est pertinent ?
  • Est-ce que votre tunnel de conversion suit une logique pertinente par rapport aux besoins de l’utilisateur ?

 

Qu’en est-il du taux de rebond ?

Autre KPI primordial à surveiller, le taux de rebond ! Il s’agit du pourcentage de personne qui quitte votre site
en ayant consulté qu’une seule page.

Un taux de rebond élevé peut être expliqué par :

  • Un maillage interne mal travaillé.
  • Une mauvaise UX.
  • Des informations qui manquent de visibilité.
  • Un title ou une meta description peu cohérente avec le contenu de la page.

Votre refonte est l’occasion d’améliorer ces quatre éléments afin de réduire votre taux de rebond et inciter vos visiteurs à rester plus longtemps sur votre site.

 

Et pour ce qui est de la vitesse de chargement de vos pages ?

Dernier KPI à vérifier à tout prix et autre cause d’un taux de rebond élevé : la vitesse de chargement de vos pages.

Si vos pages sont trop lourdes, il faudra prévoir à optimiser leurs poids lors de la refonte de votre site. Les utilisateurs n’ont pas le temps d’attendre patiemment que vos pages se chargent. Ils veulent pouvoir accéder à votre contenu en moins de trois secondes.

Pour analyser la vitesse de chargement de votre page, vous pouvez faire un test via Google PageSpeed Insights et évaluer les signaux web essentiels comme le LCP (Largest Contentful Paint), le FID (First Input Delay) et le CLS (Cumulative Layout Shift).

Ces KPI vous donneront la possibilité de savoir sur quels aspects le temps de chargement d’une page peut être amélioré.

Un projet web ? Parlons-en ! Audit gratuit
Elaine Goldfarb
Elaine, Directrice de production et pilier de l'agence Churchill depuis près 20 ans, a guidé et supervisé d'innombrables refontes de sites internet, affirmant sa position en tant que véritable experte en création de site web. Avec une profonde connaissance en UX, design et développement, elle est la force motrice derrière la transformation digitale de + de 150 clients.
CONTINUEZ SUR LE SUJETLes articles dans la même catégorie
cahier_des_charges_site_internet
mardi 12 Mar .2024

De la présentation détaillée de l’entreprise, en passant par la définition minutieuse du projet, jusqu’à l’élaboration d’une stratégie SEO pointue et la gestion rigoureuse du budget et du planning. Le cahier des charges se révèle un allié incontournable dans la

menu_site_web_agence
mercredi 06 Mar .2024

Explorez des stratégies efficaces pour la conception de menus web, incluant les avantages des menus dropdown, sidebar, et l’importance des CTA. Apprenez comment ces éléments, illustrés par des exemples concrets, peuvent améliorer à la fois l’expérience utilisateur et le SEO

fonctionnement-agence-web
vendredi 16 Fév .2024

De la création de sites à la mise en œuvre de stratégies SEO, en passant le branding, explorez l’impact crucial des agences web sur le succès en ligne des entreprises. Découvrez le fonctionnement, les acteurs clés de ces agences ainsi