lundi 29 Jan .24

Devenez UX Designer – Les 10 compétences à développer

competence-ux-designer

Les UX designers créent des interfaces numériques centrées sur l’utilisateur. Pour se démarquer, ils doivent posséder des compétences telles que les relations interpersonnelles, l’empathie, la pensée critique, la recherche utilisateur, la conception visuelle, la gestion de l’information et la compréhension du monde des affaires.

Aujourd’hui, de très nombreuses entreprises font appel aux compétences d’un UX designer pour concevoir des interfaces numériques qui tiennent compte des besoins et des attentes de l’utilisateur final. L’UX design étant un domaine incroyablement diversifié, il peut être difficile de déterminer comment se démarquer, et avec quelles compétences.

Outre de solides compétences en matière de conception UX (expérience utilisateur), les UX designer possèdent de nombreux autres attributs qui mettent en évidence leur poste clé au sein d’une entreprise. Découvrez avec l’agence Churchill, spécialiste du design web, 10 compétences clés dont vous aurez besoin pour devenir un excellent UX designer.

Qu’est-ce que l’UX Design ?

UX est l’acronyme anglophone de « expérience utilisateur » et décrit essentiellement ce que ressent un utilisateur lorsqu’il utilise un produit ou un service. Une bonne expérience utilisateur est facile, agréable, fluide, tandis qu’une mauvaise expérience utilisateur est compliquée, déroutante et frustrante pour l’internaute.

L’UX design est le processus de conception de ces expériences. Il s’agit d’identifier et de comprendre un problème spécifique de l’utilisateur et de concevoir des produits ou des services qui répondent à ce problème d’une manière qui le touche. Tout cela est l’objectif de l’UX designer. Pour y arriver, il doit maîtriser des compétences spécifiques (soft et hard skills) que nous allons vous présenter.

Compétences non techniques (ou soft skills)

Les compétences non techniques, aussi appelées soft skills, sont souvent liées aux traits de personnalité, à l’intelligence émotionnelle et à la connaissance des situations. Il s’agit de compétences non techniques qui ne nécessitent généralement que peu ou pas de formation formelle. Voici les 4 principaux soft skills que doit maîtriser un UX designer :

1 – Les relations interpersonnelles, la collaboration et la communication

Que vous souhaitiez travailler pour une petite entreprise en plein développement, une grande société ou encore intégrer une agence de webdesign, il y a de fortes chances que l’UX designer devra interagir et à collaborer régulièrement avec des collègues, des parties prenantes et des clients.

Comprendre comment il va travailler en équipe et comment il communiquera avec les autres aidera à déterminer les types d’emplois auxquels il pourra postuler. Elles peuvent ne pas sembler l’être au premier abord, mais ce sont des compétences essentielles de l’UX designer, car elles aideront à montrer s’il sera un bon ajout à une équipe web déjà en place.

2 – L’empathie

Être capable de se mettre à la place de l’utilisateur est une compétence essentielle pour devenir un UX designer compétent.

Avoir de l’empathie pour les frustrations des utilisateurs (et donc les comprendre) peut rendre l’UX designer beaucoup plus apte à trouver une solution. Écouter et analyser attentivement les commentaires des utilisateurs est un excellent moyen de comprendre leur problème et, donc, d’y trouver des solutions significatives et utiles.

3 – Faire preuve de curiosité et vouloir apprendre en continu

Les UX designer sont constamment à la recherche de moyens d’améliorer le monde qui les entoure et, notamment, leur conception web. Cette curiosité permanente et ce désir d’apprendre font partie intégrante de la profession.

Les UX designer doivent être prêts à chercher des moyens d’améliorer la vie de leurs utilisateurs sans nécessairement leur dire comment. Stimulez votre curiosité et vos capacités d’apprentissage en prenant l’habitude d’écouter plus que de parler, en cultivant vos inspirations de design web, en examinant les problèmes sous des angles différents et en posant des questions de qualité. C’est l’une des compétences clés du métier d’UX designer.

4 – La pensée critique

Le développement d’un esprit et d’une pensée critique est une compétence utile pour un emploi dans l’UX. Les UX designer doivent être capables d’évaluer, d’analyser et d’utiliser toutes les informations pertinentes pour concevoir un produit de manière réfléchie, créative et logique. Les compétences en matière de pensée critique permettent aux UX designer de prendre des décisions intelligentes tout en s’assurant qu’ils ne perdent jamais de vue ce qui est le mieux pour l’expérience globale de l’utilisateur. Là encore, et bien que peu mise en avant, la pensée critique fait partie intégrante du métier d’UX designer.

Compétences de l’UX designer spécifiques à son industrie

Les compétences spécifiques à une carrière dans l’UX design consistent en des connaissances et des capacités importantes que tous les UX designers doivent affiner et aiguiser. L’objectif ? Être accepté en tant qu’UX designer de qualité, tout simplement !

5 – Wireframing, prototypage, maquette et users flow

Une grande partie du processus de développement d’un produit consiste à imaginer à quoi il ressemblera. Selon le stade de développement, un UX designer peut créer des wireframes, des prototypes basse ou haute fidélité, des maquettes ou des flux d’utilisateurs (users flow). Voici la définition de ces termes :

  • Wireframe : Mise en page d’une page web dépouillée de sa conception visuelle, utilisée pour hiérarchiser les éléments de la page en fonction des besoins de l’utilisateur.
  • Prototype : Simulation d’un produit final utilisé pour tester et recueillir des commentaires des utilisateurs. Les prototypes à basse fidélité peuvent être esquissés sur papier et ne permettent pas d’interaction avec l’utilisateur. Les prototypes haute-fidélités sont généralement réalisés sur ordinateur et permettent une interaction avec la souris et le clavier (comme en situation finale).
  • Maquette : Modèle visuel réaliste d’une page web ou d’une application finale.
  • Users flow : Diagramme décrivant chaque étape franchie par l’utilisateur lors de l’utilisation d’un produit ou d’un service (web en l’occurrence).

Ces éléments de conception et d’interaction sont des compétences qui requièrent de la pratique. Les prototypes et les maquettes nécessitent souvent un logiciel UX spécial. Si vous débutez, envisagez de travailler avec un outil gratuit, comme Origami Studio. Les outils de prototypage payants les plus populaires, comme InVision, Sketch ou Adobe XD, sont généralement accompagnés d’une version d’essai gratuite qui vous permet de concevoir quelques prototypes sans débourser un centime.

6 – Conception visuelle et logicielle de design

Les UX designer utilisent, le plus souvent, des logiciels de conception graphique, tels que Figma, Sketch, Photoshop et Illustrator, pour créer les éléments visuels d’un produit web. Outre la maîtrise de ces outils, les UX designer doivent impérativement disposer de compétences en matière de conception graphique, notamment concernant la typographie, les couleurs, la mise en page, les icônes et la théorie générale de la conception web.

7 – Recherche sur les utilisateurs et tests de convivialité

La recherche sur les utilisateurs est indispensable pour concevoir des produits qui leur ressemblent vraiment. Cela comprend la collecte de données par le biais d’entretiens avec eux, d’enquêtes, etc. Cela implique également l’analyse de ces données afin d’identifier les tendances ou les modèles de comportement des utilisateurs.

Les compétences en matière de recherche sont essentielles pour les UX designer car elles lui permettent de comprendre les besoins des utilisateurs et de développer des designs qui reflètent ces besoins. Après avoir mieux cerné les besoins de ces utilisateurs et au fur et à mesure du développement des prototypes, il est nécessaire d’effectuer des tests pour valider les choix de conception. Savoir répéter ces deux phases centrées sur l’utilisateur peut contribuer à faire de vous un UX designer plus efficace.

Cette compétence est tellement essentielle que certaines entreprises ont créé un rôle spécialisé au sein de leur équipe UX, connu sous le nom de « chercheur UX ».

8 – Organiser l’information (architecture de l’information)

Les UX designer doivent être capables de hiérarchiser et d’organiser des ensembles complexes d’informations.

L’architecture de l’information structure le contenu et les informations d’un produit numérique. Grâce à la structure du site web, aux menus, aux étiquettes et à la fonctionnalité de recherche, elle vise à rendre chaque élément d’information facilement accessible aux utilisateurs qui en ont besoin pour accomplir leurs tâches. Lors de la création de produits web, les UX designer doivent maîtriser l’information, tant du point de vue de la gestion de projet que de la conception du produit.

Comprendre comment organiser l’information est ce qui fait la différence entre une navigation intuitive et une expérience utilisateur confuse et frustrante. Une architecture de l’information bien conçue permet de créer un produit très accessible et facile à utiliser.

Compétences transférables pour les UX designer

Indeed.com définit les compétences transférables comme des « compétences utiles dans une variété d’emplois et d’industries ». En voici deux qui peuvent grandement servir à tous UX designer :

9 – L’écriture

L’écriture est tellement essentielle à la conception UX qu’il est de plus en plus fréquent que les entreprises comprennent un rédacteur UX ou encore UX writer. Ces personnes composent la microcopie et d’autres mots qui sont essentiels à toute conception UX. Cependant, même si une équipe UX comprend un rédacteur UX dédié, les UX designer doivent être en mesure de rédiger des spécifications et d’autres informations pour communiquer avec succès les éléments de leurs designs et la façon dont l’utilisateur interagit avec eux. Plus vous aurez perfectionné cette compétence avant de passer au design, plus elle vous sera utile dans le domaine de l’UX.

10 – Compréhension du monde des affaires

Il s’agit d’une compétence que les UX designer ne possèdent pas toujours, mais qui est inestimable pour ceux qui la possèdent. En effet, les projets UX sont conçus, lancés et menés à bien parce que les entreprises pensent qu’ils peuvent les aider à atteindre des objectifs commerciaux clés. Les UX designer qui comprennent cela seront mieux à même d’aider l’entreprise, mais aussi les utilisateurs finaux.

Que les connaissances commerciales proviennent d’une formation ou d’une expérience pratique dans un autre emploi, elles permettront de mieux comprendre et communiquer comment le produit conçu contribue aux résultats du client ou des parties prenantes. Cela permettra d’obtenir une adhésion plus rapide et de faire en sorte que le processus de conception soit plus facile pour tout le monde.

Elaine Goldfarb
Elaine, Directrice de production et pilier de l'agence Churchill depuis près 20 ans, a guidé et supervisé d'innombrables refontes de sites internet, affirmant sa position en tant que véritable experte en création de site web. Avec une profonde connaissance en UX, design et développement, elle est la force motrice derrière la transformation digitale de + de 150 clients.
CONTINUEZ SUR LE SUJETLes articles dans la même catégorie
eco-design-responsable-site-web
jeudi 01 Fév .2024

L’éco-design, ou design éco-responsable, intègre des critères environnementaux dans la conception de produits et services, favorisant la durabilité. Les bonnes pratiques incluent le choix d’un hébergeur éco-friendly, une approche mobile-first, la simplification de l’expérience utilisateur, l’allègement des sites web, la

checklist-webdesign-site-web
jeudi 25 Jan .2024

La bonne santé d’une entreprise sur le web se mesure par des chiffres. Par exemple, vous pouvez voir exactement combien de personnes arrivent sur votre site, à quel moment et d’où ils proviennent. Mais, le nombre de visiteurs n’est pas

design-global-site-web
mardi 23 Jan .2024

Le design global consiste à créer des interfaces et des produits accessibles à tous, sans se limiter à une culture ou une région. Cela inclut l’utilisation de modèles cohérents, une collaboration interculturelle, une adaptation aux marchés et une gestion appropriée