mardi 10 Sep .19

Google Analytics : comprendre les sources de trafic

Sources de trafic

Le marketing numérique permet de comprendre quand et comment vos clients trouvent votre site web. Cela aide à déterminer quelles stratégies fonctionnent le mieux et celles qui doivent être revues. Google Analytics vous permet d’identifier les sources de trafic afin d’analyser les performances des différents canaux marketing pour tout évaluer, de la notoriété de la marque aux messages reçus sur les réseaux sociaux.

Pour tirer le meilleur parti de ces données, il est essentiel de comprendre exactement comment Google trie et analyse votre trafic. C’est ce que nous allons voir dans cet article !

Introduction à Google Analytics

Les chaînes dans Google Analytics sont des catégories indiquant comment les internautes ont trouvé votre site. Alors que le rapport Source / Support vous indique plus en détail la provenance des personnes, les chaînes sont des noms plus larges, plus conviviaux, regroupant les visites dans des compartiments utiles pour des rapports avancés.

Par exemple, les sessions Facebook apparaissent souvent de différentes manières dans le rapport Source / Support. Ils peuvent apparaître sous les noms facebook.com, m.facebook.com et l.facebook.com, qui sont tous des variantes de la même source. Le rapport sur les canaux inclura tous ces éléments dans le compartiment Social afin que vous puissiez voir des chiffres globaux, moins granulaires, sur les performances que réalisent vos réseaux sociaux.

Les canaux Google Analytics par défaut

Comprendre comment les visiteurs ont trouvé votre site web est un élément clé de l’optimisation de celui-ci. Dans Google Analytics vous avez probablement déjà vu les mots « Direct », « Refferal » et « Organique ». Ce sont les sources d’où proviennent vos utilisateurs. Et, c’est ce que Google appelle des canaux. Mais que signifient réellement ces mots et pourquoi ont-ils une si grande importance pour votre site web ?

Le trafic direct

Le moyen le plus courant pour un utilisateur d’accéder à votre site web consiste à saisir l’URL dans la barre d’adresse. Ceci est connu sous le nom de trafic direct parmi les sources de trafic. Le visiteur arrive directement sur votre site sans cliquer sur un lien provenant d’un autre site web. Parmi les autres sources de trafic direct, vous pouvez cliquer sur un signet ou sur des liens à partir de documents n’incluant pas de variables de suivi (telles que les documents PDF ou Word).

Le trafic de référence (« referral »)

Les visiteurs peuvent également accéder à votre site web à partir d’autres sites web. Dans ce cas, l’utilisateur atterrit sur votre site après avoir suivi un lien provenant d’un autre site. Le lien sur lequel l’utilisateur a cliqué s’appelle un « backlink », car il renvoie à votre site.

Ce trafic est très bénéfique pour l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) de votre site Web, contrairement au trafic direct, qui a peu ou pas d’effet. La raison en est que Google et les autres moteurs de recherche interprètent les backlinks comme de petites doses de crédibilité pour votre site. Si d’autres sites web crédibles renvoient vers votre site, cela signifie certainement qu’il contient un contenu pertinent, précis et apprécié, ce qui correspond exactement à ce que les moteurs de recherche (et les utilisateurs) recherchent.

Le trafic organique

Parmi les sources de trafic, le trafic organique est un canal un peu particulier. Il est défini comme étant les visiteurs qui arrivent depuis les moteurs de recherche. C’est ce que la plupart des spécialistes du marketing s’efforcent d’augmenter. Plus le classement de certains mots clés est élevé, plus vous apparaissez dans les résultats de recherche. Cela augmente  le nombre d’impressions et entraîne un plus grand nombre de visiteurs (ou de clics). Il est important de noter que les annonces payantes Google Ads, ne sont pas comptabilisées dans cette catégorie.

Les réseaux sociaux « Social »

Lorsque quelqu’un trouvera votre site via un lien sur un réseau social, il sera classé dans les médias sociaux en tant que source de trafic. Cela peut inclure une personne tweetant un lien de votre site, ou bien un post Facebook avec un lien vers votre article de blog par exemple.

Si c’est vous qui postez, vous pouvez également ajouter un pixel de suivi. Il permet de suivre ces liens dans le cadre d’une campagne plus vaste que vous analyserez plus tard ! N’oubliez pas que les médias sociaux en tant que source pourraient inclure plus que Facebook et Twitter. Il existe des sites tels que Digg, Delicious, Squidoo, voire HootSuite, qui pourraient être classés ici.

L’email marketing

Lorsque vous exécutez une campagne de marketing par email, il va de soi que vous allez inclure des liens qui redirige les destinataires vers votre site web pour lire plus de contenu, convertir etc.

Lorsque vous examinez le marketing par e-mail en tant que source de trafic, vous pouvez voir le volume de trafic dirigé sur votre site grâce aux campagnes que vous avez envoyées. Cela permet de mesurer par exemple l’impact des abonnements à la newsletter d’un blog pour la croissance de celui-ci. En effet, bon nombre des visites que vous pourrez recevoir chaque mois proviennent d’abonnés qui reçoivent un message dans leur boîte de réception indiquant qu’un nouveau post est publié, incitant au clic. Assurez-vous simplement de tracker les liens de votre email, sinon les clics ne seront pas correctement analysés dans Google Analytics.

Google Analytics n’est pas parfait !

Les sources de trafic des rapports Google Analytics fournissent une catégorisation de base du trafic. Elles permettent de comparer les performances de différents types de marketing. Toutefois, vous devez être conscient des lacunes éventuelles dans la manière dont Google Analytics détermine quelles données proviennent de tels ou tels canaux. En outre, veillez à insérer correctement les pixels de suivi sur vos liens afin d’assurer la meilleure précision possible.

Une fois que vous êtes prêt à aller au-delà des bases de Google Analytics, réfléchissez à des canaux personnalisés en fonction de vos campagnes marketing numérique pour mieux segmenter vos données. Vous pouvez utiliser les canaux à votre avantage pour améliorer vos rapports, analyses et initiatives marketing dans leur ensemble.

Faisons le point sur votre stratégie e-marketing, contactez-nous
CONTINUEZ SUR LE SUJETLes articles dans la même catégorie
Cocon sémantique
jeudi 21 Nov .2019

Le maillage interne est sans doute l’optimisation on-page la plus puissante que vous puissiez implémenter, mais sans une planification sémantique et logique appropriée, vous obtiendrez des résultats assez médiocres. En appliquant la méthode du cocon sémantique, vous pourriez bien voir vos pages mieux classées dans Google en quelques semaines…

Migration SEO
jeudi 07 Nov .2019

La refonte d’un site web doit s’accompagner d’une migration SEO. Le site doit avoir des bases saines pour que la mise en ligne ne compromette pas les positions acquises sur les moteurs de recherche. Voici quelques conseils pour que votre refonte se passe dans les meilleures conditions.

Taux de rebond
jeudi 17 Oct .2019

Un taux de rebond élevé mène habituellement à un taux de conversion décevant. Si la majorité de vos utilisateurs abandonnent votre site web sur la première page, vous n’avez pas la possibilité de les convertir en abonnés ou en clients.