mercredi 12 Jan .22

Un Sitemap, à quoi sert-il, comment en créer un ?

Un Sitemap, à quoi sert-il, comment en créer un ?

Sitemap, ce mot que vous retrouvez depuis de nombreuses années dans des discussions liées au référencement. En effet, un sitemap est l’un des éléments les plus importants du référencement, car il aide Google, et les autres moteurs de recherche, à trouver les pages de votre site Web. Pour résumer : vous ne pouvez pas vous en passer. De nombreuses « légendes » disent que les sitemaps peuvent sembler techniques et difficiles à mettre en place. N’écoutez pas les « on dit » ! Dans cet article, nous allons vous expliquer précisément ce qu’est un sitemap, en quoi consiste-t-il et comment créer un sitemap pour l’implémenter sur votre site web en quelques minutes.

Qu’est-ce qu’un sitemap ?

Pour définir précisément ce qu’est un sitemap, prenons la définition officielle de Google :

« Un sitemap indique au robot d’exploration les fichiers que vous jugez importants dans votre site, et fournit également des informations précieuses sur ces fichiers : par exemple, pour les pages, la date de la dernière mise à jour, la fréquence de modification de la page et les éventuelles versions linguistiques alternatives d’une page. »

Pourquoi un sitemap est-il important et pourquoi chaque site doit-il en avoir un ?

Les moteurs de recherche, comme Google, veulent fournir aux utilisateurs les meilleurs résultats, les plus pertinents, à leurs requêtes. Pour pouvoir le faire efficacement, ils utilisent des robots d’exploration de sites pour lire, organiser et indexer les informations sur Internet. C’est là que les sitemaps XML sont utiles. Ils permettent aux robots d’exploration des moteurs de recherche de découvrir, de lire et d’indexer plus facilement le contenu de votre site Web.

Le fonctionnement est très simple. Lorsque vous incluez dans votre sitemap les pages clés de votre site, leur emplacement, la date de leur dernière mise à jour etc. vous rendez votre contenu plus facile d’accès pour les robots d’exploration. En conséquence, le classement de votre site sur les moteurs de recherche sera meilleur.

Si vous pensez que les sitemaps ne sont utiles que pour les sites Web complexes ou de grande taille, détrompez-vous. Les sitemaps sont bénéfiques pour tous les sites, qu’il s’agisse de « nouveaux sites ne comportant que quelques liens externes » ou de « sites Web utilisant un contenu multimédia riche ».

Créer un sitemap manuellement

Si vous avez une certaine expérience du HTML, vous pouvez créer votre sitemap manuellement. Le XML étant une forme de langage de balisage, vous ne devriez pas rencontrer trop de difficultés.

Le processus est simple : il suffit de créer un fichier texte avec une extension .xml et de le remplir avec du code contenant des informations pertinentes. Voici un exemple de ce à quoi il devrait ressembler :

Une fois que vous avez terminé, veillez à valider votre sitemap XML à l’aide d’un validateur de sitemap. Cette étape est importante car vous pouvez finir par nuire à votre site en remettant un sitemap non valide.

Les générateurs de sitemaps

Si l’idée de créer manuellement un sitemap vous donne mal à la tête, utilisez un générateur et épargnez-vous des jours de recherche dans un codage qui peut, parfois, s’avérer complexe. Il existe plusieurs générateurs de sitemap que vous pouvez utiliser :

  • TechnicalSEO by Merkle en propose un où vous pouvez télécharger un fichier CSV contenant vos URLs. Si votre site Web est codé sur-mesure et n’est pas basé sur un CMS ou un constructeur qui génère un sitemap, vous devez utiliser un générateur comme TechnicalSEO.
  • Screaming Frog SEO Spider dispose également d’un générateur de sitemap, idéal pour les sites sur-mesure. Une fois à l’intérieur de Screaming Frog, assurez-vous que vous utilisez le mode « spider ». Entrez ensuite l’URL de votre page d’accueil et laissez-le explorer votre site. Lorsqu’il a terminé, cliquez sur « Sitemaps ». Pour enregistrer le fichier XML sur votre ordinateur, cochez toutes les options importantes pour votre site et cliquez sur « exporter ». Ensuite, téléchargez ce fichier sur votre serveur dans le répertoire racine.

Attention, ces deux outils ne mettent pas automatiquement à jour votre fichier sitemap. Certains outils le font, mais ils sont payants. Cependant, vous n’aurez pas besoin de vous occuper de ce volet là si votre site Web est sur WordPress ou sur une plateforme e-commerce comme Shopify.

Pour les sites WordPress, Yoast et Rank Math sont des plugins SEO populaires qui génèrent des sitemaps et les mettent à jour lorsque vous modifiez vos articles et vos pages. Dans le cas de Shopify, la plateforme génère des sitemaps automatiquement.

Soumettre son sitemap aux moteurs de recherche

Une fois que votre sitemap est complet, l’étape suivante consiste à le soumettre aux moteurs de recherche de votre choix. Tout d’abord, téléchargez le sitemap sur votre site Web, puis obtenez l’URL pour le processus de soumission.

Pour le soumettre à Google, vous devez utiliser la Google Search Console. Une fois que vous avez créé votre compte, cliquez sur Sitemaps puis, dans la section Add New Sitemaps, téléchargez votre fichier et cliquez sur Submit. Et voilà, c’est aussi simple que ça !

Si vous souhaitez soumettre votre site à Bing, vous pouvez utiliser les Bing Webmaster Tools. Une fois que vous avez créé votre compte, allez dans Mes sites, et dans le menu de gauche, cliquez sur Configurer mon site, puis sur Sitemaps. Il suffit d’ajouter votre URL dans le champ correspondant, de cliquer sur Submit, et le tour est joué.

Quelques bonnes pratiques pour les sitemaps

Maintenant que vous savez comment créer et soumettre un sitemap aux moteurs de recherches, finissons par quelques bonnes pratiques à ne surtout pas oublier :

Effectuez des vérifications et des mises à jour régulières

Tout ce qui est lié au référencement est un effort continu, les sitemaps en font partie. La Search Console fait un excellent travail en vous indiquant si les URL que vous soumettez ont des problèmes d’exploration ou d’indexation. Vérifiez régulièrement la section « Couverture » et mettez à jour votre sitemap en cas d’erreur. L’avantage de ce système est qu’il vous indique la nature exacte de l’erreur et vous suggère des solutions pour la corriger.

Si vous utilisez un outil ou un plugin de génération automatique de sitemap, mettez-le à jour lorsque des mises à jour sont disponibles. En outre, consultez périodiquement le sitemap en vous rendant à l’URL de votre sitemap et en vérifiant si une page manque ou si l’heure de la dernière mise à jour est incorrecte.

Donnez la priorité aux pages de haute qualité dans votre sitemap

Le sitemap indique les pages à explorer et à indexer plus rapidement. Vous pouvez donc définir des priorités en utilisant des valeurs allant de 0,00 à 1,00. Veillez toutefois à ne pas utiliser la même valeur pour toutes les pages, sinon Google ne sera pas en mesure de déterminer laquelle est la plus importante. Pour les valeurs, vous pouvez opter pour quelque chose comme :

  • Page d’accueil – 1,00
  • Pages de destination principales – 0,90
  • Autres pages de destination – 0,85
  • Liens principaux de la barre de navigation – 0,80
  • Autres pages du site – 0,75
  • Principaux articles/billets de blog comme les pages centrales – 0,80
  • Pages de catégories de blogs – 0,75
  • Autres articles – 0,64

N’incluez que les versions canoniques des URL dans votre sitemap

Votre sitemap ne doit contenir que les URL que vous souhaitez voir indexées par les moteurs de recherche. Cela signifie que si une URL pointe vers une version canonique d’une page, vous ne devez pas l’inclure. Ignorer cela et inclure cette URL dans votre sitemap fournit des informations contradictoires à Google. L’URL non souhaitée pourrait alors être indexée.

Divisez vos grands sitemaps

Si votre sitemap pèse plus de 50 Mo ou contient plus de 50 000 URL, il serait judicieux de le diviser en plusieurs fichiers. Ne soumettez jamais de gros fichiers XML à Google, sinon certaines de vos URL ne seront pas indexées ! Une astuce rapide consiste à enregistrer chaque fichier avec des noms faciles à comprendre (pour vous) comme page_sitemap1.xml, page_sitemap2.xml etc.

Un projet web ? Parlons-en ! Audit gratuit
CONTINUEZ SUR LE SUJETLes articles dans la même catégorie
Mots-clés-à-longue-traine-c'est-quoi-?-Comment-les-mettre-en-place-?
mercredi 19 Jan .2022

Une stratégie de mots-clés à longue traîne peut vraiment vous aider car elle vous aide à attirer des visiteurs ayant une intention de recherche très spécifique. Dans cet article, nous allons vous expliquer ce que sont les mots-clés à longue traîne et comment les mettre en place dans une stratégie de référencement bien huilée.

CRO (optimisation du taux de conversion) : Comment peut-il etre utile à l'entreprise
mercredi 05 Jan .2022

.SEO, SMO, CMO, UXO, CRO … dans le monde du marketing digital, les acronymes sont nombreux et il est parfois difficile de s’y retrouver. Cependant, si vous regardez attentivement, vous pourriez remarquer quelque chose. Chacun de ces acronymes a une

SEO-multilingue
mardi 28 Déc .2021

Si vous envisagez d’internationaliser votre entreprise, vous avez probablement déjà rencontré le terme de référencement multilingue. La traduction de votre contenu est une étape clé du processus d’internationalisation, car elle permet aux clients du monde entier de trouver plus facilement